MonBugey.fr ® | 1er réseau de médias en Pays du Bugey | Radio | TV | Presse | informations locales en direct et en continu | WebTv, Chaîne de télévision numérique, Presse en ligne, Journal gratuit #MonBugeyFR @MonBugeyFR
Menu

Mais au fait, c’est quoi le bien-être au travail ?

Rédigé par Olivier Vizzari le 06/10/2018 à 13:12



Pas une entreprise qui n’en fasse un argument de vente. Cours de sport, bureaux design, cantines bio, afterwork, séminaires à l’étranger… toutes veulent garder et attirer les meilleurs employés en tablant sur le bien-être au travail. Elles tentent ainsi de s’adapter aux normes popularisées par les startup de la Silicon Valley, dans lesquelles de nombreux salariés rêvent d’évoluer.
Ces dernières seraient l’étalon du cool, du plaisir et du bien-être au travail. Mais cela veut dire quoi, précisément, être bien au travail ? Pour y répondre, nous avons interrogé une avocate, 2 RH et un spécialiste du monde de l’entreprise. Ils nous livrent leurs réflexions.

 
« Le Législateur français a été novateur dans la prise en compte du bien-être au travail grâce, notamment, aux lois Auroux de 1982 relatives à la lutte contre la discrimination et à l’origine de la création des Comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Le législateur a ainsi introduit auprès des employeurs des obligations et donc des sanctions en cas de non-respect. Puis la loi a évolué dans les années 2000 vers la prévention des risques physiques, en les évaluant et en trouvant des réponses adaptées (choix des équipements, méthodes de travail et de production) mais aussi les risques psycho-sociaux : relations sociales, mal-être au travail, influence des facteurs ambiants et plus particulièrement le harcèlement moral. Ces cas ont été les plus médiatiquement suivis alors que des entreprises ont pu être condamnées à verser jusqu’à un an de salaire aux salariés harcelés.
Le bien-être au travail a encore plus tard été élargi à la gestion du temps de travail. La loi la plus emblématique est bien sûr celle de la déconnexion au travail datant de 2017. Elle donne la possibilité aux salariés de faire valoir leur droit à la déconnexion en dehors des heures de travail « en vue d’assurer le respect des temps de repos et de congés ainsi que de la vie personnelle et familiale ». L’idée derrière cette loi est d’éviter que les salariés travaillent jusqu’à la surchauffe et qu’il y ait un équilibre vie professionnelle et vie personnelle.
Enfin, il faut rappeler que le bien-être au travail n’est pas une exception française : un accord-cadre européen datant de 2004 indique que les employeurs doivent veiller à ce que les salariés ne soient pas trop stressés. Ce texte généraliste rappelle notamment que « la lutte contre le stress au travail peut entraîner une plus grande efficacité et une amélioration de la santé et de la sécurité au travail, avec les bénéfices économiques et sociaux qui en découlent pour les entreprises, les travailleurs et la société dans son ensemble« .